La 9ème édition des Escales africaines, c’est du 30 août au 2 septembre 2017!

Les Escales africaines, c’est « le goût de l’autre »Découvrez notre teaser pour l’édition 2017 et retrouver la vidéo de l’édition 2015 ci-dessous:

 

L’esprit des Escales africaines repose sur trois ambitions qui ont guidé chacune des éditions :

La découverte :

Concerts, ateliers culturels et éducatifs pour tous, contes, expositions, art culinaire, 7ème art… C’est aussi l’occasion de faire découvrir le territoire de Fada N’Gourma par des créations ludiques, des témoignages.

La mixité :

Ce festival réunit un grand nombre d’associations qui mobilisent les habitants de tous les quartiers d’Epernay et des alentours.

La solidarité :

Le festival est l’occasion de réunir des fonds pour financer un projet en faveur des enfants de Fada N’Gourma.

Un festival qui fait le choix de l’éco-responsabilité

Engagé dans une démarche de développement durable, les Escales africaines sont un festival inscrit dans le cadre de l’Agenda 21 du territoire d’Epernay. En effet, le festival a vocation à relever les défis des trois piliers du développement durable :

– Le défi d’un festival respectueux de l’environnement :

o l’ensemble des supports de communication sont imprimés sur du papier recyclé ou issu de forêts gérées durablement ;

o les couverts et assiettes pour les repas sont biodégradables ;

o le jour du festival, l’ensemble des déchets seront triés, grâce à la mise à disposition du matériel adéquat par la CCEPC, et notamment les bio-déchets. Les festivaliers seront invités à y contribuer.

– Le défi d’un festival facteur de lien social :

o grâce à la diversité des acteurs du collectif qui se mobilisent depuis un an et demi et des bénévoles qui ont travaillé tout au long de l’été, le festival est également une belle aventure humaine entre des personnes qui n’auraient pas forcément eu l’occasion de se rencontrer sans les Escales.

– Le défi d’un festival facteur d’activité économique :

o ce sont en majorité des acteurs économiques locaux qui ont apporté leur collaboration (réalisation graphique des visuels, restaurateurs, artisans et commerçants sur le village africain,…). De même, les artistes sont pour l’essentiel originaires du Burkina Faso.

Les chiffres clés de la 8ème édition

  • 18 associations réunies dans le collectif
  • 22 organisations publiques et entreprises membres du club des partenaires
  • 50 bénévoles et professionnels investis dans 7 groupes de travail et ateliers d’été
  • 72 contributeurs sur Ulule (financement participatif)
  • 150 bénévoles et professionnels les jours du festival
  • 450 repas africains servis
  • 2500 festivaliers
  • 10 000€ récolté pour financer des projets en lien avec la nutrition et la scolarisation d’enfants
Publicités